Página inicial > P > Pomme > Ceux qui rêvent

Ceux qui rêvent

Pomme


Mes nuits blanches ne sont pas blanches à peine claires
Semées d'étoiles
Petits trous dans la toile étanche
Tristes strates sur le voile
Et moi, envoutée de ténèbres
Je passe des heures infinies
À compter les moutons funèbres
Qui tapissent mes insomnies

AAh minuit est là
AAh je ne dors pas
Et moins je dors et plus je pense
Et plus je pense et moins j'oublie
L'immense impasse, l'espace immense
Qui s'étendent au fond de mon lit
C'est inouï tous ces silences
Qu'il est cosmique cet ennui
Dois-je recourir à la science?
Anesthésier l'insomnie?

AAh minuit est là
AAh je ne dors pas
Et puis passé minuit je danse
Au rythme des tachycardies
Et tout s'emballe et tout balance
Et tout m'étale et tout me fuit
La lune est un fruit un peu rance
La vie est une maladie
Ceux qui rêvent ont bien de la chance
Les autres ont des insomnies
Ceux qui rêvent ont bien de la chance
Les autres ont des insomnies
Ceux qui rêvent ont bien de la chance
Quant à moi j'ai des insomnies

AAh minuit est là
AAh je ne dors pas
AAh minuit est là
AAh je ne dors pas
Je ne dors pas
Je ne dors pas
Je n'dors pas
Je n'dors pas

Letra enviada por Beatriz Razera

Encontrou algum erro na letra? Por favor, envie uma correção >

Compartilhe
esta música

Ouça estações relacionadas a Pomme no Vagalume.FM

MIX DE MÚSICAS