Página inicial > J > Joey Starr > Projection 2010

Projection 2010

Joey Starr


Ma cité en 2010, \"que deviendra le monde en quinze piges\"
Des jeunes prêts à tout pour le prestige
Tuer un keuf, violer un mannequin, défier le Président comme Si c'était du un contre un.
Ma cité en 201 0, pire qu'au Vietnam des magasins des bâtiments, on crame à coup sûr
Facile de péter plus d'un plomb quand tu demeures en banlieue
Coup de fusil à pepom, pas de blague c'est du sérieux

C'est pas de s histoires d'la fiction comme à la télévision
Yaplus de balles à blanc mais les trottoirs sont toujours en béton
2010 plus de flingues plus de vice, le troisième millénaire est condamné, voilà
ce que l'on risque
Le chit légalisé dealer au chomdu, on trouvera beaucoup plus des armes qui
brillent dans chaque rue
Des barreaux sur chaque maison, un goût amer de prison
Les jeunes ont perdu la raison, mourir pour quelques millions
Protège ton dos car c'est ta famille que l'on vise
Y a plus de respect dans le ghetto, faut-il qu'on se le dise
La vie a bien changé durant ces quinze dernières années
On joue à la chasse ô l'homme, bang bang sur les kisdés
Planqués le soir comme des snipers dans les halls
Le visage caché par un masque noir le fusil à l'épaule
Mon Dieu c'est malheureux, vivre mourir en banlieue
22 heures, c'est la panique les mères pleurent les coups de feux

Ma cité en 2010, que deviendra le monde dans quinze piges
Réponse à la question, panorama futuriste
Etat des lieux, voici l'image que j'ai de mon tierquar
Toujours aussi barge, et dans ma rue y a même des barricades

L'immense bloc de béton gris qu'était ma ville
S'est métamorphosé, Vitry façon champs de guerre civile
Frontières, barbelés de limite, combien d'HLM en ruines
Mines anti-personnelles, c'est la panique
Zone interdite, conflits chaotiques
Laissez-passer falsifiés à max, j'évite les flics
Le genre de \"Robocop\", l'élite interventions d'choc
Place aux nouvelles techniques, lasers nucléaires en stock
Futur immédiat danger imminent, c'est violent
Les lascars sont des soldats, l'oppresseur reste le gouvernement, tyran
Tuer un keuf, violer un mannequin, défier le Président
C'est ça ou crever comme un chien

REFRAIN

2010 c'est comme ça et pas autrement
Un mec à pris la fuite, il vient de tirer sur le Président
Chasse à l'homme, camouflage façon commando
On court dans tous les coins, piétine un keuf pour sauver ta peau
Que reste-t-il pour les jeunes, trafics du cash et du gun
Ici c'est oeil pour oeil, dent pour dent, à tous les temps
Les hommes changent, l'amour change, les lois ne changent pas pour autant

J'ai rêver manier l'histoire à ma sauce, donner le pouvoir à mes sources
Le Président était noir et défendait la juste cause mois la réalité ça lasse
annonce une menace
C'est pire qu'au Vietnam, un film de guerre de première classe
Je vois des larmes, j'entends des pleurs et puis mon père effondré
De voir des armes au creux des mains des gosses un peu appeurés
Pour le dernier wang, c'est signé platoon
2010 version apocalyptique sur le playground.

REFRAIN

Encontrou algum erro na letra? Por favor, envie uma correção >

Compartilhe
esta música

Ouça estações relacionadas a Joey Starr no Vagalume.FM

MIX DE MÚSICAS

ARTISTAS RELACIONADOS