Billy Lee

Joey Starr


C'est l'été, 21 août 1937
Etat du Mississipi dans un lointain bled
Ségrégation, le fouet des Maßtres en cette époque
Dans le ciel un air de Gospel pour ceux qui faisaient la récolte
Champs d'cotons, Ă  perte de vue
Des hommes puis des femmes, les genoux usés, le regard perdu
C'est dans une sorte de "Favelas" qu'est né Billy LEE
Aujourd'hui Ă  10 ans, profite comme il peut de la vie
D'un pĂšre qu'il n'a jamais connu, pour lui l'Ă©cole n'existe pas
Seul avec sa matĂšre et sa tante sous le mĂȘme toit
Vagabond le jour, le soir il s'ennuie, il s'endort
Moment de rĂȘves, pour lui un seul ami
Billy connaĂźt l'amertume, tous les recoins du village
Cherchant l'issue pour sévader et s'éclater malgré son ùge
L'image d'un jeune, tĂȘtu et bornĂ©
Qui va bientÎt connaßtre l'injustice en plein été

REFRAIN

Seul dans une cage, j'ai peur dans la nuit
A chaque instant, chaque minute, peur pour ma vie
Le couloir de la mort n'est plus trop loin pour Billy
Un dernier souffle avant la chaise, un dernier cri avant minuit

Le soleil tape Ă  la tĂȘte, mois d'aoĂ»t, climat sec
Mille et une raison de vouloir faire la fĂȘte
A l'autre bout du village, un Ă©tang
Billy et son pote se baignent lĂ -bas de temps en temps
Et soudain, l'aprÚs-midi tourne au drame, du nouveau dans le scénario
Garçons manqués vulgaires envers une couleur de peau
Pris d'panique, ils tapent la fuite
Devant deux adolescents de 15 piges aux propos racistes
Pauvre Billy, il se fait rattraper aussi sec, humilié
Cloué dans l'eau froide, à coups d'griffes sur son visage de bébé
Défiguré de par ses larmes et sa haine
Il sort un couteau de sa poche pour régler le problÚme
La chasse à l'homme commence, dÚs lors on recherche les négros
OĂč sont passĂ©s, qui est le meurtrier de Lori-Pasko ?
Alerte dans la ville, gosse en cavale, traqué par la police
Une mĂšre en panique, qui pleure son fils
La nuit tombe, ils chassent par tous les moyens, fusil Ă  la main
Ils lachent mĂȘme les chiens
Seulement dix-douze heures pour retrouver le petit Billy
Capturé puis incarcéré dans un cachot du Mississipi
Un tragédie qu'on avait jamais vu là-bas
Le doute et l'incompréhension d'un peuple en émoi

REFRAIN

Interrogé, persécuté par un shériff déboussolé
Ne sachant quoi penser face à un bambin térrifié
Esseulé dans son angoisse, il apprend ce qu'est la foi
Condamné à mort, jusqu'au bout de sa peine il tiendra
Il lutte de toutes ses forces avec les démons qu'il n'a jamais vus
Prissonier perdu, pour lui la vie c'est foutu
Billy n'est pas un assassin mais seulement un gosse inconscient
Ici y a pas de grĂące lorsqu'un enfant tue un autre enfant
Le couloir de la mort n'est plus trop loin
Les chaĂźnes lui lient les mains, l'Enfer sur le chemin
Il est minuit, la chaise est installĂ© tout prĂȘt
Pour la Cour les faits sont là, ce négrillon doit payer
Minuit une seocnde, et c'est le courant qu'on enclenche
Foudroyé d'un seul éclair, on bafoue l'innocence.

Encontrou algum erro na letra? Por favor, envie uma correção >

Compartilhe
esta mĂșsica

Ouça estaçÔes relacionadas a Joey Starr no Vagalume.FM

MIX DE MÚSICAS

ARTISTAS RELACIONADOS