Mes Tics

Gaston Ouvrard


Sur Terre, y a des gens, c'est drĂ´le
Qui possèdent un tic nerveux
Y en a qui haussent les Ă©paules
Ou qui clignent des yeux.
Moi, je suis un phénomène
Car au lieu d'un tic seulement
J'ai, chaque jour de la s'maine, un tic différent.

{Refrain:}
Le lundi, je fais comme ceci : (Onomatopées 1)
Le mardi, je répète sans répit : (Onomatopées 2)
L'mercredi et l'jeudi,
Ça c'est régulier
Mon gosier sort ce cri singulier : (Onomatopées 3)
L'vendredi, je fais sans le vouloir : (Onomatopées 4)
Le samedi, je fais matin et soir : (Onomatopées 5)
Et l'dimanche, c'est Ă©patant
Je les fais tous : (Onomatopées 1 à 5)
En mĂŞme temps.

Vous croyez que c'est pas terrible, ce machin-lĂ , enfin...
Tenez, je vais vous expliquer l'origine de mes tics.
Eh ben, le premier lĂ , par exemple, lĂ , le : ...
Eh ben, quand j'Ă©tais tout petit, figurez-vous,
Je ronflais et ça m'est resté.
Alors, je fais tout le temps : ...
Le deuxième, le : ...
Eh ben, ça, c'est aussi, quand j'étais tout petit,
Eh ben, ma maman, elle avait des grandes difficultés
Ă€ me faire faire mon petit pipi.
Alors, elle me faisait tout le temps : ...
Le troisième, le : ...
Oh, ça, j'avais une petite sœur
Et elle s'amusait Ă  me faire peur
Elle se cachait dans les coins
Puis, elle me faisait : Hou !
Alors, moi, je faisais : ...
Le quatrième, le : ...
Oh, ça, c'est une autre histoire.
Alors, mon père, il avait un âne
Et cet âne, il était têtu comme un mulet
Il voulait pas avancer.
Alors, on le tirait par la queue, il se fâchait
Il faisait : ...
Et le dernier, le : ...
Eh ben, ça, j'avais un petit chat
C'est moi qui lui faisais des blagues.
Je lui courais après
Je lui attachais des casseroles après la queue
Et il se retournait et il me faisait : ...
Et voilĂ ...

Comme il avait une place Ă  prendre
Un filon exceptionnel
Pour l'avoir, je me présente chez mon colonel.
Il me dit, d'une voix polie :
Mon garçon, vous me plaisez.
Qu'est-ce que vous faites, dans la vie ?
Moi, j'y ai répliqué :

{au Refrain}

Je viens d'faire un beau mariage
Avec une jeune fille très bien.
Depuis que j'suis en ménage
Sur elle, je déteins
Et le soir, quand ses caresses
Ses baisers me font d'l'effet
Tous les deux, avec ivresse
Savez-vous ce qu'on fait ?

Le lundi, on fait comme ceci : (Onomatopées 1)
Le mardi, on répète sans répit : (Onomatopées 2)
L'mercredi et l'jeudi
Ça c'est régulier
Notre gosier sort ce cri singulier : (Onomatopées 3)
L'vendredi, on fait sans le vouloir : (Onomatopées 4)
Le samedi, on fait matin et soir : (Onomatopées 5)
Et l'dimanche, c'est Ă©patant
On les fait tous : (Onomatopées 1 à 5)
En mĂŞme temps.

Encontrou algum erro na letra? Por favor, envie uma correção >

Compartilhe
esta mĂşsica

Ouça estações relacionadas a Gaston Ouvrard no Vagalume.FM

MIX DE MĂšSICAS