Manuel

Dalida


Il a passé quatre saisons entre les murs d 'une prison
Moi je l 'ai attendu Manuel
J'ai vu refleurir son jardin et j'ai compté chaque matin
Qui me ramènerait Manuel
J'ai pris cent fois le même train pour échanger devant témoin
Des mots d 'amour sans importance
Je savais lire dans ses yeux
Des larmes cachées de son mieux
C'est dur de voir pleurer un homme
La porte s 'ouvre sur la liberté
Même la pluie ne change rien
Il fait beau ce matin
Il a suffi t de presque rien pour faire basculer son destin
Sur les mauvais chemins Manuel
Pour une erreur de jeunesse il a entamé sa jeunesse
Pourra-t-il oublier Manuel
Il a parfois pensé au pire moi je m'efforçais de sourire
Et de lui redonner confiance
Je disais ne t'inquiète pas Jean François te reconnaîtra
Je lui parle souvent de son père
La porte s 'ouvre sur la liberté
Même la pluie ne change rien
Il fait beau ce matin
Il a passé quatre saisons entre les murs d'une prison
Moi je l 'ai attendu Manuel
C'est aujourd'hui qu'il me revient
Je vais l 'attendre au dernier train
Qui me ramènera Manuel
J'ai coupé des fleurs ce matin
J'ai remis la robe de satin puisque c'est celle qu'il préfère
Voilà qu'il rentre à la maison
Moi je vais croire qu'il tiendra bon
Ce soir je dine avec
Manuel.

Compositor: Paroles et Musique: P.Sevran, P.Renaux 1974 © Polygram ~ Barclay ~ Orlando Production

Encontrou algum erro na letra? Por favor, envie uma correção >

Compartilhe
esta música

Ouça estações relacionadas a Dalida no Vagalume.FM

MIX DE MÚSICAS

ARTISTAS RELACIONADOS